Saut au contenu

Site institutionnel - CPRP SNCF


Imprimer la page Télécharger en PDF

Vaccination COVID-19 - 19/01/2021

 

Le Premier Ministre et le Ministre de la Santé ont précisé le 7 janvier la stratégie vaccinale mise en œuvre dans le cadre de la Covid.

 

Retrouvez toutes les informations à jour et réponses à vos questions sur le site du Ministère de la santé :
Je suis un particulier - Ministère des Solidarités et de la Santé 

 

 

 

À quoi sert le vaccin ?

 

Le vaccin a été créé pour limiter le développement de formes graves de la Covid.

 

Il est donc prioritairement destiné aux personnes "les plus à risque" : les personnes âgées de plus de 65 ans, et les personnes présentant des comorbidités identifiées par la HAS comme à risque avéré d’hospitalisation ou de décès (HAS, 27/11/2020 - Stratégie de vaccination contre le Sars-Cov-2 - Recommandations préliminaires sur la stratégie de priorisation des populations à vacciner) :

  • L'obésité (IMC>30), particulièrement chez les plus jeunes,
  • La BPCO et l'insuffisance respiratoire,
  • L'hypertension artérielle compliquée,
  • L'insuffisance cardiaque,
  • Le diabète (de type 1 et de type 2),
  • L'insuffisance rénale chronique,
  • Les cancers et maladies hématologiques malignes actifs et de moins de de 3 ans,
  • Le fait d'avoir une transplantation d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques,

    En complément la HAS identifie la trisomie 21 comme comorbidité à risque. Toutes les comorbidités n’ont pas le même poids. Le cumul de ces comorbidités est également à risque.

 

Le vaccin ne remplace pas les gestes barrière !

La meilleure protection reste donc la prévention : port du masque, lavage fréquent des mains, respect de la distanciation sociale, ...

 

Qui peut se faire vacciner en janvier 2021 ?

 

La vaccination a démarré le 27 décembre 2020 avec les cibles prioritaires suivantes :

  • résidents en EHPAD
  • professionnels de santé de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités

Le 18 janvier 2021, elle sera étendue aux personnes âgées de plus de 75 ans, prioritairement lorsqu'elles présentent des comorbidités (cf. le point précédent).

 

A compter du 20 janvier, la caisse adressera un courrier d'information aux personnes de plus de 75 ans ; la présentation de ce courrier ne sera pas obligatoire pour prendre rendez-vous ou se faire vacciner.

 

Les personnes vulnérables à très haut risque, telles que définies par le conseil d’orientation de la stratégie vaccinale peuvent également à cette date, se faire vacciner.

Il s’agit des patients :

  • atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
  • transplantés d’organes solides ;
  • transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • atteints de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
  • atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste spécifique établie par le COS et les filières de santé maladies rares) ;
  • atteints de trisomie 21.

 

Compte-tenu de la nécessité de s’assurer du respect des critères médicaux, ces patients devront avoir une prescription médicale de leur médecin traitant pour bénéficier de la vaccination sans critère d’âge.

 

 

Où et comment me faire vacciner ?

 

  • en EHPAD : renseignez-vous auprès de votre établissement
  • dans les centres de vaccination :
    - Vous pouvez consulter la liste des centres et prendre rendez-vous sur les sites suivants : sante.fr, ou Doctolib,
    Maiia et Keldoc
    - Vous pouvez également appeler la plate-forme via le numéro national 0800 009 110 (appel gratuit) ou les plateformes téléphoniques départementales

 

La consultation préalable de votre médecin traitant n'est pas obligatoire.

 

J'ai moins de 75 ans, est-ce que je peux me faire vacciner en janvier 2021 ?

 

Le gouvernement a rappelé que l'arrivée des vaccins est progressive et que la vaccination doit commencer par les personnes les plus à risque.

 

Elle sera progressivement étendue aux personnes de plus de 65 ans et de moins de 75 ans, selon des modalités qui seront précisées dans les prochaines semaines.

 

Tant que le gouvernement n'a pas annoncé cette extension, il est inutile de contacter les centres de vaccination, les doses de vaccin étant réservées en priorité aux personnes listées dans le paragraphe "qui peut se faire vacciner en janvier 2021".

 

Prise en charge des consultations et injections liées à la vaccination

Pour la consultation pré-vaccinale, les consultations de vaccination contre la Covid et les frais liés à l'injection du vaccin, vous n'avez rien à payer (ni ticket modérateur, ni participation forfaitaire de1 €, ni franchise médicale).
Vous bénéficiez d'une dispense d'avance de frais.
Le tarif de ces prestations ne peut donner lieu à dépassement.