Saut au contenu

Site institutionnel - CPRP SNCF


Imprimer la page Télécharger en PDF

Prévenir le cancer du col de l'utérus : deux moyens efficaces

Publiée le 23/01/2019

Prévenir le cancer du col de l'utérus : deux moyens efficaces

 

En France, 3 000 femmes sont atteintes d'un cancer du col de l’utérus et 1 100 en décèdent. Pourtant, 90% des cancers de l’utérus pourraient être évités grâce à la vaccination et le dépistage par frottis.

 

La vaccination HPV

 

Les cancers du col de l’utérus sont principalement causés par des papillomavirus humains (HPV) qui sont sexuellement transmissibles. La vaccination permet de prévenir les infections par les virus les plus fréquents, responsables de 70 % des cas de cancers du col de l’utérus.


Elle est recommandée à toutes les jeunes filles entre 11 et 14 ans, avec un rattrapage possible pour les jeunes femmes entre 15 et 19 ans. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Certains pays ont choisi de vacciner tous les adolescents, filles et garçons. En effet, les garçons peuvent être porteurs des virus HPV, sans même le savoir, puisqu’ils n’ont aucun symptôme.

  Deux régions françaises vont prochainement expérimenter la vaccination contre les HPV auprès des garçons : le Grand-Est et Auvergne-Rhône-Alpes. En vaccinant tous les adolescents, il est possible d’augmenter la couverture vaccinale et donc les chances à terme de pouvoir éradiquer les HPV à haut risque.

 

Le frottis de dépistage : un test simple et rapide, recommandé à toutes les femmes de 25 à 65 ans

 

Même si vous êtes vaccinée contre les HPV (papillomavirus humains), il est important de se faire suivre régulièrement  car le vaccin ne protège pas contre tous les HPV.


Réalisé tous les trois ans, le frottis permet une détection précoce d’éventuelles lésions du col de l’utérus, avant l’apparition des symptômes de la maladie. Les deux premiers frottis doivent être réalisés à un an d'intervalle. S’ils ne décèlent pas d’anomalies, les frottis suivants devront ensuite être faits tous les trois ans.


Aujourd’hui encore, 4 femmes sur 10  ne se font pas régulièrement dépister. Pourtant si toutes les femmes de 25 à 65 ans réalisaient régulièrement  un frottis de dépistage, 70 à 90 % des cancers du col de l’utérus pourraient être évités !

 

 Expérimenté dans 13 départements (Bas-Rhin, Haut-Rhin, Isère, Martinique, Allier, Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme, Indre-et-Loire, Maine-et-Loire, Réunion, Val-de-Marne, Cher), le programme de dépistage organisé du cancer du col de l'utérus va s’étendre à l’ensemble du territoire en 2019 ou 2020.
Toutes les femmes de 25 à 65 ans seront invitées à réaliser un frottis de dépistage tous les trois ans

 

 

Liens utiles : www.e-cancer.fr

>>> Consultez l'ensemble des actualités