Saut au contenu

Site institutionnel - CPRP SNCF


Imprimer la page Télécharger en PDF

Les enfants et le sucre

Publiée le 20/11/2018

Les enfants et le sucre

 

La nature nous a programmés pour aimer le sucre, et les enfants ne font pas exception bien au contraire ! Mais voilà, les excès de sucre peuvent être néfastes pour la santé et source de caries dentaires, de surpoids et d’obésité ou de diabète.

 

L’Organisation mondiale de la santé préconise une consommation maximale de « sucres libres » de 10 % de l’apport quotidien en calories. Pour un enfant de 2 à 16 ans, la recommandation est de 50 g par jour, soit environ l’équivalent de 8 morceaux de sucre.

 

Les sucres libres sont définis comme les sucres ajoutés aux aliments et aux boissons, ainsi que les sucres normalement présents dans le miel, les sirops et les jus de fruits. Ils excluent le sucre naturellement présent dans les fruits, les légumes frais et dans les produits laitiers.

 

 
Les enfants français consomment deux à trois fois plus de sucres libres que la ration quotidienne recommandée.(1)

 

Ces sucres ajoutés se retrouvent partout dans l’alimentation. Il ne s’agit pas de les interdire ni de diaboliser certaines catégories d’aliments. Il est important d’expliquer aux enfants pourquoi le sucre peut être nocif pour leur santé et de les aider à prendre conscience des quantités qu’ils consomment. Interdire sans expliquer ne sert à rien.

 

Pour cela il existe de nombreuses astuces : ne pas laisser de produits sucrés en libre-service à la maison, cuisiner ensemble en utilisant des produits simples, et limiter vos achats de produits industriels transformés.

 

Le petit déjeuner et le goûter sont des moments de la journée pendant lesquels il faut être particulièrement vigilant.

 

Le saviez-vous (2)?

= 7 morceaux de sucre     = 2 morceaux de sucre
= 3 morceaux de sucre   = 2 morceaux de sucre
= 6 morceaux de sucre   = 5 morceaux de sucre
 

 

 

Pour changer la routine, proposez un fromage ou un yaourt nature au petit déjeuner. Alternez le pain blanc avec des pains complets ou au levain. Le goûter peut être l’occasion de manger le fruit, souvent absent des cantines, ou de cuisiner un gâteau maison.

 

Les bonnes habitudes alimentaires se prennent dès l’enfance pour qu’elles restent ancrées pour la vie… et n’oubliez pas que les parents sont les premiers modèles !

N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou à votre pédiatre.

 

(1) Source : L’enquête alimentaire Inca 3 de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail - 2017

(2) Ces éléments de correspondance sont donnés à titre indicatif et ne prennent pas en compte les différentes catégories de sucres présentes dans les exemples cités.

>>> Consultez l'ensemble des actualités