Saut au contenu

Site institutionnel - CPRP SNCF


Imprimer la page Télécharger en PDF

Et si j'arrêtais de fumer pendant la crise sanitaire ? C'est possible !

Publiée le 25/05/2021

Et si j'arrêtais de fumer pendant la crise sanitaire ? C'est possible !

Tabac et Covid-19 : comment diminuer sa consommation malgré la crise sanitaire ?
 

Alors que la France connaissait une baisse historique du tabagisme en France, avec 1,9 million de fumeurs en moins entre 2014 et 2019, selon une enquête menée par Santé Publique France, environ un quart des fumeurs ont déclaré avoir augmenté leur consommation de tabac (27%) lors du premier confinement.

 

Les plus touchés étaient les 25-34 ans (41 %) et les actifs travaillant à domicile (37 %). Les fumeurs quotidiens ont fumé en moyenne 5 cigarettes de plus par jour durant cette période !
Les principales raisons de cette hausse : l'ennui, le manque d'activité, le stress et le plaisir.
 

Aujourd’hui, les études s’accordent à dire que le tabac est un facteur de risque aggravant en cas de Covid-19. En effet :

  • La consommation de tabac altère le fonctionnement du système immunitaire et affaiblit les fonctions pulmonaires qui sont la cible principale de la Covid-19.
  • Les fumeurs ont un système cardiovasculaire plus fragile et sont plus sensibles aux formes graves de la Covid-19.
  • Les facteurs de risques établis de la sévérité de la Covid-19, tels que l’obésité, ou le diabète sont plus fréquents chez les fumeurs.

Les risques de contracter la Covid-19 peuvent également être augmentés chez le fumeur qui porte de nombreuses fois ses mains à la bouche. De plus, une personne fumeuse positive à la Covid-19 a plus de risque de contaminer son entourage. Les fumeurs exhalent de la fumée qui contient des particules fines sur lesquelles peuvent se fixer les virus. Ces particules deviennent donc infectantes.
 

Diminuer, voire arrêter, sa consommation de tabac pendant le confinement, c’est possible !
 

Suivez nos conseils pour résister à la tentation :

  • Ne fumez pas à l’intérieur. Cela ne vous permettra pas d’arrêter totalement de fumer mais réduira peut-être le nombre de cigarettes consommées. Cela limitera également l’exposition de vos proches à la fumée de cigarettes.
     
  • Eloignez le cendrier de votre poste de télétravail pour créer un environnement non propice à la consommation.
     
  • Limitez la consommation de café souvent associée à l’envie de fumer.
     
  • Occupez votre esprit autrement : l’envie de fumer dure 3 minutes. Déplacez votre attention sur autre chose : écoutez de la musique, changez de pièce, mangez un fruit.
     
  • Si vous vapotez, ne gardez pas votre cigarette électronique à côté de vous pendant que vous télétravaillez. Essayez de ne pas augmenter le dosage en nicotine durant cette période de confinement.
     
  • Téléchargez l’application Tabac Info Service pour bénéficier d’un coaching gratuit et personnalisé. Cette application propose des informations pour bien choisir sa méthode d’arrêt et peut être personnalisée selon ses habitudes, ses motivations, ses inquiétudes. Il est aussi possible de suivre en direct l’évolution de sa consommation, et les bénéfices pour sa santé et son porte-monnaie. Et en cas d’envie de fumer ou de rechute, des astuces sont proposées pour tenir bon et ne pas craquer.
     
 

Prendre soin de sa santé pendant la crise sanitaire est primordial. L’arrêt du tabac et le confinement peuvent aussi être l’occasion de redémarrer une activité sportive !
 

Retrouvez tous nos conseils et des informations sur la prise en charge des substituts nicotiniques dans notre rubrique « L’arrêt du tabac »

 

Source : Santé Publique France
 

 

 

 

>>> Consultez l'ensemble des actualités