Saut au contenu

Site institutionnel - CPRP SNCF


Imprimer la page Télécharger en PDF

Les cures thermales

 

 

Les conditions de prise en charge

Une cure thermale est prise en charge par la CPR si :

  • elle est prescrite par un médecin,
  • elle est effectuée dans un établissement thermal agréé pour la (ou les) affection(s) pour laquelle (ou lesquelles) elle a été prescrite,
  • nous avons, au préalable, donné notre accord pour une prise en charge administrative.

Formalité à accomplir

Il est nécessaire d'adresser une demande de prise en charge administrative établie par votre médecin. Après examen, nous vous informons de notre décision.

 

En cas de cure effectuée en hospitalisation, la cure est soumise à la formalité de l'accord préalable.

 

 

Les taux de remboursement

Agents en activité :

Prescription d'un médecin SNCF : 100%.

 

Prescription d'un médecin non SNCF :

  • Forfait thermal : 65%,
  • Forfait de surveillance médicale : 70%,
  • Forfait hébergement : 65%.
 Si la cure est un élément important du traitement de la pathologie pour laquelle elle est prescrite, l'agent est considéré en absence pour maladie. Dans le cas contraire, c'est-à-dire si la cure a un rôle adjuvant à la thérapeutique, le congé accordé pour la cure vient en déduction des congés annuels.

 

Retraités et ayants droit :

  • Forfait thermal : 75%,
  • Forfait de surveillance médicale : 75%,
  • Forfait hébergement : 75%.

 

 Si votre (vos) enfant(s) de moins de 10 ans doit (doivent) suivre une cure thermale, sans être hospitalisé(s), une allocation destinée à couvrir les frais d'hébergement de la personne accompagnante peut être versée par la Caisse. Le montant de cette allocation est égal à 40% du forfait hébergement quel que soit le nombre d'enfants accompagnés.

 

Autres situations :

  • Forfait thermal : 65%,
  • Forfait de surveillance médicale : 70%,
  • Forfait hébergement : 65%.

 

Info Plus

 Lorsque le domicile et le lieu de cure sont situés dans la même localité, le forfait hébergement n'est pas versé par la Caisse. Par contre, une participation aux frais de transport peut être versée dans la limite du montant du forfait hébergement. Si la cure doit être effectuée en hospitalisation pour des raisons médicales, le séjour est pris en charge sur la base de 100% du tarif de la Sécurité sociale après avis favorable du médecin conseil. L'interruption d'une cure doit être médicalement justifiée (prescription médicale) ou résulter d'un cas de force majeure (pièce justificative). Le forfait thermal est alors remboursable par la Caisse au prorata temporis de la durée de la cure effectuée (la proratisation est calculée sur 18 jours). Dans les autres cas, la cure interrompue n'est pas remboursable.