Saut au contenu

Site institutionnel - CPRP SNCF


Imprimer la page Télécharger en PDF

La contraception

 

Les conditions de prise en charge

Les pilules contraceptives de 1ère ou de 2ème génération, les implants contraceptifs, les dispositifs intra-utérins (stérilet ou diaphragme) sont pris en charge par la CPR. Ils sont délivrés en pharmacie sur prescription médicale, pris en charge à 100% et sans avance de frais pour les jeunes femmes de moins de 26 ans ou remboursés au taux du bénéficiaire pour les femmes de plus de 26 ans.

 

Depuis le 1er janvier 2023, la contraception d’urgence hormonale ou « pilule du lendemain » ou pilule de contraception d'urgence peut être délivrée en pharmacie, gratuitement, sans prescription médicale et sans avance de frais, à toute femme mineure ou majeure.

 

 Pour éviter toute interruption de traitement entre deux consultations, une infirmière peut renouveler, sous certaines conditions, votre prescription datant de moins d’un an, pour une durée supplémentaire de 6 mois maximum. Les pharmaciens peuvent également vous délivrer votre pilule contraceptive pour une durée supplémentaire de 6 mois dans les mêmes conditions (prescription initiale datant de moins d'un an).

 

 NOUVEAU
Depuis le 1er janvier 2023, les préservatifs des 2 marques « Eden » et « Sortez couverts ! » sont pris en charge à 100 % par la CPR sans prescription médicale pour toute personne de moins de 26 ans, sans minimum d’âge.

Comment en bénéficier ? Pour obtenir la délivrance d'une boîte de préservatifs, il suffit de vous rendre en pharmacie et de présenter votre carte Vitale ou une attestation de droits (téléchargeable dans votre Espace personnel) ou à défaut votre pièce d’identité.

Pour les personnes mineures, une simple déclaration sur l’honneur suffit à justifier son âge ou son statut d’assuré social. Elles peuvent, si elles le souhaitent, demander le secret de la délivrance.

 

La CPR ne prend pas en charge :

 

  • les pilules de 3ème et 4ème génération, les patchs contraceptifs, les anneaux vaginaux, les capes cervicales délivrés en pharmacie sur prescription médicale ;
  • les spermicides et les préservatifs féminins ;
  • les préservatifs masculins (sauf les 2 marques "Eden" et "Sortez couverts !") en vente libre.

A noter :

Certains contraceptifs sont gratuits dans les Centres de santé sexuelle (Css) pour les jeunes filles mineures et les femmes majeures n’ayant pas de couverture sociale.

 

Les préservatifs masculins sont gratuits dans les Css et dans les centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) des infections par les virus de l’immunodéficience humaine (VIH), des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (IST).

 

Les complémentaires santé peuvent éventuellement prendre en charge tout ou partie des frais qui ne sont pas remboursés par la CPR si le contrat souscrit le prévoit, n’hésitez pas à vous renseigner.

 Les Centres de santé sexuelle assurent des consultations de contraception ainsi que des actions de prévention portant sur la sexualité et l'éducation. Ils peuvent délivrer gratuitement la contraception aux jeunes filles mineures souhaitant garder le secret ainsi qu'aux femmes majeures n'ayant pas de couverture sociale. Il en existe dans tous les départements. Vous pouvez consulter la liste des Centres de santé sexuelle sur le site du ministère de la Santé et de la Prévention.

Contacts utiles :

  • Fil Santé Jeunes appel anonyme, 7j/7, de 8h00 à minuit :
    0800 235 236 depuis un poste fixe (appel gratuit)
    01 44 93 30 74 depuis un portable (appel non surtaxé)
  • Planning Familial
  • onsexprime.fr